Saint-Michel (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1736 (14 août) Adjudication de la moitié ouest (1 1/2 lieue de front x 4 lieues de profondeur) de la seigneurie de La Durantaye (146) par la Prévôté de Québec à Marie-Françoise Pécaudy de Contrecoeur, épouse de Jacques-Hugues Péan de Livaudière ; cette seigneurie ne devant former qu'une seule et même entité avec la seigneurie de Saint-Gervais (145) et la seigneurie de La Livaudière (143).
Après la conquête Vente de la seigneurie à Joseph Brassard Deschenaux.
1793 (5 juin) La seigneurie est léguée par testament par Joseph Brassard Deschenaux à ses enfants, Charles-Joseph, curé de L'Ancienne-Lorette, Pierre-Louis, Madeleine (épouse de Guillaume de Lorimier), et Josephte (épouse de Michel Gamelin Launière). Charles-Joseph Brassard Deschenaux, achète des autres héritiers les parts de seigneuries qui lui permettent de détenir 5/6 de toutes les seigneuries ou parties de seigneurie détenues par son père, l'autre sixième demeurant propriété de la famille de Madeleine Deschenaux de Lorimier.
1832 (3 novembre) Au décès de Charles-Joseph Brassard Deschenaux, sa part de la seigneurie de Saint-Michel passe à son neveu, Léger Gamelin Launière, alors que les 5/6 de l'augmentation de Saint-Michel (Saint-Gervais) passe à son autre neveu, Thomas Gamelin Launière.
1854 La seigneurie appartient à Léger Gamelin Launière, Thomas Gamelin Launière et Jean-Thomas Taschereau.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Entre la seigneurie de Beaumont (144) et la seigneurie de Saint-Vallier (146b).
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)