Albert (Robert)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Le 12 mars 2017, entre 6 h.10 et 6 h. 20 a.m., Robert Albert, 60 ans, décède lorsque l'automobile conduite par Marie-Michèle Benjamin, 25 ans, sur le boulevard Jacques-Bizard sur l'île-Bizard à une vitesse excédant le double de la limite de 50 km/h permise (en fait, elle roulait alors à 107 km/h dans une zone de 50 km/h) ne s'arrête pas à deux feux rouges, s'engage dans le mauvais sens dans la voie d'accès au pont de l'île Bizard et entre en collision frontale avec l'automobile de Monsieur Robert Albert, à peu de distance du pont de l'île Bizard que monsieur Albert venait de traverser). Madame Benjamin est hospitalisée pendant un mois à la suite de l'accident (elle n'avait pas attaché sa ceinture de sécurité). Le 29 novembre 2017, Madame Benjamin est accusée de conduite dangereuse ayant causé la mort et de conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ayant causé la mort ; son taux d'alcoolémie était à 0.172, plus de deux fois la limite légale de .08. En juin 2018, Marie-Michèle Benjamin reconnaît sa culpabilité aux accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort et de conduite en état d'ébriété ayant causé la mort. En novembre 2018, la juge Karine Giguère condamne Marie-Michèle Benjamin à trois ans de prison et lui interdit de conduire un véhicule pendant six ans après sa sortie de prison ; le 17 mai 2019, devenue éligible à une libération de jour, la Commission des libérations conditionnelles du Canada permet sa mise en liberté de jour. Madame Benjamin, une résidente de Notre-Dame-de-L'Île-Perrot avait récemment obtenu son baccalauréat de l'École des Hautes études commerciales de Montréal.
Outils personels