Auger (Michel)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Journaliste né à Shawinigan vers 1944.

Chroniqueur (1984-) des affaires criminelles du Journal de Montréal.
Le 13 septembre 2000, il est victime d'une tentative de meurtre alors qu'il est atteint de six balles au dos dans le stationnement du Journal de Montréal, rue Frontenac à Montréal ; le tueur tente, sans succès, d'incendier l'automobile de fuite qu'il abandonne à l'angle des rues Gascon et Sherbrooke Ouest ; les enquêteurs y trouvent un pistolet de calibre .22 muni d'un silencieux ; l'automobile de fuite avait été volée dans l'est de la ville de Montréal deux mois auparavant.
La veille, Auger avait publié un article qui affirmait que des dirigeants des motards criminels étaient visés par des enquêtes de la police en rapport avec une série de meurtres (André «Dédé» Desjardins, Jean-Marc Dufour, Robert «Bob» Savard, Raymond Craig, Salvatore Gervasi), et une série de disparitions (Louis «Melou» Roy, Giuseppe Ciancio, Gianfranco Ferrera) survenues en 2000 ; il affirmait également que les Hells-Angels voulaient s'approprier le commerce des prêts usuraires ; en juin 2000, France Garon, une employée d'Accès Sport inc., une entreprise ayant accès au fichier de la Société d'assurance automobile du Québec, repère sur l'ordinateur de cette dernière les informations relatives au journaliste Michel Auger ; le 19 septembre 2000, la police de Montréal se dit convaincue que la tentative d'assassinat perpétrée à l'endroit du journaliste est reliée aux articles qu'il avait écrits sur les motards criminels.
Le 7 novembre 2000, Michel Vézina, 52 ans, est arrêté à Saint-Charles-sur-Richelieu ; il serait l'armurier qui aurait fabriqué l'arme qui a servi à tuer André «Dédé» Desjardins le 27 avril 2000, et à la tentative de meurtre du journaliste Michel Auger, le 13 septembre 2000.
N. B. L'armurier Michel Vézina, qui a admis avoir fourni l'arme qui a tué Dédé Desjardins et l'arme qui a servi à la tentative de meurtre du journaliste Michel Auger, a été condamné le 29 septembre 2001 à 63 mois de prison ; dans les deux cas, Joseph Ghaleb, assassiné le 29 novembre 2004, figurait parmi les suspects relativement à ces crimes dont les auteurs n'ont pas été formellement identifiés par la police.
Le tireur, un jeune sympathisant des Hells Angels en quête de statut au sein de ce gang, a été identifié par les autorités, mais il n'a jamais été arrêté faute de preuves solides.
Décès le 1er novembre 2020 (pancréatite aiguë à l'âge de 76 ans) à l'hôpital du Sacré-Coeur de Montréal.

  • Publications - Liste partielle


L'Attentat (Éditions du Trait d'Union, 2002).

  • Distinctions -


Médaille de l'Assemblée nationale (2000).
Prix Tara Singh Hayer décerné par l'International Press Freedom Awards (Toronto, 2000).
Traduit de l'anglais-Tara Singh Hayer, OBC, était une éditrice de journaux indo-canadienne qui a été assassinée après avoir parlé de terrorisme et est reconnue par des prix provinciaux et nationaux. Hayer est né à Paddi Jagir, un petit village du Punjab, en Inde. Wikipédia (anglais)
Prix de la libre expression décerné par l'Union internationale des journalistes et de la presse de langue française (Paris, 2000) ;
Nota : ce prix est décerné «pour avoir, dans un environnement difficile, maintenu contre vents et marées l'indépendance de sa ou de ses publications, malgré les pressions et les atteintes à ses installations et à sa personne».
Prix Judith-Jasmin (hommage) de la Fédération des journalistes professionnels du Québec (2013)
On le surnommait Auger Les Abeilles en raison de son implication dans l'élevage des abeilles.

Outils personels