Bau-Tremblay (Cheryl)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Les 1er et 2 août 2015, Cheryl Bau-Tremblay est portée disparue.

Le 6 août 2018, le cadavre de Madame Cheryl Bau-Tremblay, 29 ans, enceinte de 20 semaines, est trouvé dissimulé dans un sac de couchage placé sous le lit de la chambre principale de la résidence de Beloeil où elle habitait avec son conjoint, Alexandre Gendron.
Les policiers ont trouvé du sang partout dans la chambre y compris sur une boîte en carton et sur le mur près du lit ; il s'agissait du sang provenant de la victime.
Le 6 août 2018, Alexandre Gendron, 38 ans, est arrêté puis accusé du meurtre non prémédité de Cheryl Bau-Tremblay. Madame Bau-Tremblay avait menacé de quitter Gendron s'il ne cessait pas de consommer de l'alcool.
Le jour du décès de madame Bau-Tremblay, Gendron avait bu de 15 à 18 bouteilles de bière. À cette époque, il pouvait boire jusqu'à deux caisses de 24 bouteilles de bière par jour.
Gendron a des antécédants judiciaires comprenant voies de fait, conduite en état d'ébriété, vol de voiture, méfaits, menaces, vols et bris de conditions,
En juin 2018, Gendron subit son procès pour le meurtre non-prémédité ou homicide involontaire de Cheryl Bau-Tremblay. La Couronne prétend que même s'il avait bu de la bière, il savait qu'il pouvait causer la mort de Madame Bau-Tremblay en la maîtrisant physiquement.
Le 22 juin 2018, au palais de Justice de Saint-Hyacinthe, Alexandre Gendron est reconnu coupable du meurtre non prémédité de sa conjointe, Cheryl Bau-Tremblay.
Le 12 juillet 2018, le juge Daniel Royer condamne Alexandre Gendron à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux.

Outils personels