Iammarone (Nick)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Iammarone (Nick)

Travaille à l'Agence de revenu du Canada de 1987 à 2008. Alors qu'il fait partie du programme spécial d'exécution qui enquête sur les contribuables et les entreprises potentiellement mêlés à des activités criminelles, il avait pratiquement blanchi la compagnie BT Céramique de Francesco Bruno lors d'une vérification menée en 2002 et 2003. Subséquemment, BT Céramique avait effectué des travaux à sa résidence ; l'ampleur et le coût de ces travaux sont inconnus. En 2007, les supérieurs de Iammarone commencent à enquêter sur les relations entre Iammarone et Bruno ; en janvier 2008, un rapport d'enquête disciplinaire fait état des travaux effectués à la résidence de Iammarone par BT Céramique ainsi que de ses liens avec des Québécois d'origine italienne, au sujet desquels il a fait de nombreuses vérifications ; il a, entre autres accédé au dossier de Rocco Sollecito, le fils du chef mafieux Rocco Sollecito emprisonné lors de l'Opération Colisée.

Outils personels