Juneau (Pierre)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Gestionnaire né en 1922 à Verdun (Montréal).

Collabore à la revue Cité libre.
Fondateur du Festival international du film de Montréal (1960)
Au service de l'Office national du film-ONF comme représentant (1949-1951), directeur adjoint du Service de distribution pour le Québec et directeur de la distribution internationale (1951-1952), représentant à Londres (1952-1954), puis French adviser (1954-1960), directeur exécutif (1960-1964) et premier directeur de la section française (1964-1966) de l'Office national du film-ONF.
Vice-président (1966-1968) du Bureau des gouverneurs des ondes du Canada, puis président (1968-1975) du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes - CRTC.
Sous son administration, il a été imposé un contenu canadien à 60 % pour les télédiffuseurs et un contenu canadien de 30 % de musique pour les radiodiffuseurs, ce qui entraîna le développement d'une industrie canadienne de la télévision et de la musique canadienne.
N'est pas député lorsqu'il est nommé ministre des Communications dans le cabinet de Pierre Elliott Trudeau en 1975 ; candidat du Parti libéral du Canada-PLC défait en 1975 lors d'une élection partielle, il démissionne de son poste de ministre.
Sous-ministre des Communications du Canada (1975-1982).
Président de la Société CBC/Radio-Canada (1982-1989).
Sous son administration, le canal de nouvelles continues Newsworld est créé. Le contenu canadien de la CBC atteint 95 %.
Fondateur du World Radio and Television Council une organisation non gouvernementale soutenue par l'UNESCO.
Frère de Denis Juneau.
Décès en 2012 (21 février).l
.

  • Distinctions -


Prix Juno de l'homme de l'année de l'industrie canadienne de la musique (1976)
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1975)
Intronisé au Canadian Songwriters Hall of Fame Legacy Award en 2003
Membre de la Société royale du Canada-SRC
En


  • Crédits -


Dictionnaire du cinéma québécois (Michel Coulombe et Marcel Jean, Boréal, 1988)

Outils personels