Lepailleur (François-Maurice)

Un article de la Mémoire du Québec (2022).

Patriote. Frère chasseur.
Participe le 3 novembre 1838 à une expédition visant à désarmer les Amérindiens de Kahnawake.
Condamné à mort par la Cour martiale le 8 décembre 1838 pour haute trahison ; sa peine commuée en exil, il quitte la prison du Pied-du-Courant le 26 septembre 1839 pour se rendre à Québec où il est embarqué à bord du Buffalo qui part vers l'Australie le 28 septembre 1839.
Gracié, il rentre au Canada en 1845.
Il a écrit des notes chaque jour depuis son départ pour l'exil jusqu'à son retour.
Épouse la veuve de Joseph-Narcisse Cardinal.
Huissier de la Cour du Banc de la Reine.
Décès en 1891.
Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

  • Distinctions -


Le nom de la rue Lepailleur honore sa mémoire comme celui de la place Lepailleur de Montréal.


  • Crédits -


Les Patriotes de 1837-1838 (Laurent-Olivier David, Jacques Frenette Éditeur Inc. 1981)
(Journal d'un patriote exilé en Australie / Land of a ThousantdSorrows traduit par Frank Murray Greenwood, University of British Columbia Press, 1980)
Les rues de montréal- répertoire historique (Ville de Montréal, Éditions du Méridien, 1995)

Outils personels