Payne (Paul)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • En février 1992, Paul Payne bat à mort le fils de sa conjointe ; l'enfant, âgé de 2 ans et demi, décède d'une hémorragie interne consécutive aux coups reçus dans l'abdomen ; Payne est alors reconnu coupable d'homicide involontaire et condamné à 4 ans de prison ; le 30 juillet 2005, Payne défigure une femme qui était venue chercher sa fille dans une piquerie et, le 3 juillet 2008, Payne est condamné à 6 ans de prison pour avoir défiguré cette femme à coups de bâtons dans la figure ; en 2008, il est reconnu coupable d'avoir, le 12 janvier 2006, alors qu'il était en probation et en liberté sous caution pour l'affaire de la femme défigurée, battu Gilles Cardinal à coups de barre de fer partout sur le corps pour une histoire de dette de drogue ; le 10 mars 2009, il est condamné à 2 ans de prison pour l'assaut sur Gilles Cardinal.
Outils personels