Redpath (Clifford)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Le 13 juin 1901, les cadavres d'Ada Maria Mills Redpath, 56 ans, et de son fils Clifford Redpath, 24 ans, sont trouvés dans la maison familiale au 1065 rue Sherbrooke Ouest à Montréal ; les deux personnes étaient décédées des suites de blessures par arme à feu ; madame Mills Redpath était la veuve d'un descendant de John Redpath, fondateur de la Redpath Sugar Refinery, et la fille de John Easton Mills, le quatrième maire de Montréal ; personne n'a été arrêté en relation avec ces décès, la police n'ayant même pas été appelée ; les cadavres, qui avaient été découverts le jeudi étaient enterrés dès le samedi suivant ; les théories avancées pour expliquer les décès sont multiples : le fils aurait tué sa mère par compassion vu les douleurs constantes que l'arthrite rhumatoïde lui causaient, puis il se serait suicidé pour éviter la honte au reste de la famille ; le coroner conclut pour sa part que Clifford avait fait une crise d'épilepsie et était temporairement fou au moment de la mort de sa mère ; selon certains, madame Redpath aurait tenté de se suicider et son fils aurait été mortellement blessé en tentant de l'en empêcher.
Outils personels