Saputo (Emanuele «Lino»)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Homme d'affaires né en 1937 à Montelepre (Sicile, Italie). Rejoint son père à Montréal avec sa mère, ses frères et ses soeurs en 1952. Fondée en 1956 par son père, sa mère et lui-même avec une mise de fonds de 500 $, la petite fromagerie familiale dont il a pris la direction en 1969, est devenue une compagnie publique en 1997. En 1996, Lino Saputo investi dans l'entreprise de camionnage Cabano-Kingsway au bord de la faillite cette compagnie qui deviendra TransForce a acquis plusieurs compagnies de camionnage d'abord en Ontario puis dans le transport spécialisé ; le chiffre d'affaires annuel de TransForce atteignait 2, 7 G $ en 2012 pourdes profits de 100 M $. Le 10 mars 2008, Lino Saputo intente des poursuites en dommages de plus de 25 M $ contre le groupe de presse Gesca propriétaire de La Presse (12 M $), le Globe and Mail propriétaire de CTVglobemedia, Sun Media Corp. propriétaire du Journal de Montréal, et l'hebdomadaire milanais L'Espresso qu'il accuse de l'avoir diffamé dans des articles publiés les 12 et 13 décembre 2007 lui prêtant des liens avec la mafia italienne. Le 21 mars 2008, dans une déclaration faite à la police italienne, un certain Mariano Turrisi, accusé de blanchiment d'argent de la drogue pour le compte du clan Rizzuto, déclare qu'il avait incorporé la compagnie Made in Italy Inc. officiellement pour faire la promotion internationale des produits de petites et moyennes entreprises italiennes désireuses de faire des affaires à l'étranger ; en réalité, cette compagnie faisait partie d'un montage servant de paravant pour le blanchiment de 660 M $ venant de la vente de la drogue au profit de Vito Rizzuto ; Turrisi avait incorporé en Floride la compagnie Saputo Enterprise Corporation à l'insu du miliardaire canadien Lino Saputo ; il voulait vendre la compagnie Made in Italy au prix de 660 M $ à la compagnie Saputo Enterprise Corporation ; l'argent sale de Vito Rizzuto aurait été mis dans la Saputo Enterprise Corporation dont le nom éloignait les soupçons quant à la provenance des fonds qui après le paiement de Made in Italy Inc seraient retournés blanchis à Vito Rizzuto ; à maintes reprises au cours de son interrogatoire, Turrisi a affirmé ne pas connaître Lino Saputo et que ses conversation téléphoniques le mentionnant étaient des plaisanteries destinées à leurrer ses partenaires. Le 16 juillet 2008, la police italienne exonère totalement Lino Saputo des soupçons que les déclarations de Turrisi avaient laissé planer sur lui. Le 7 décembre 2009, La Presse et monsieur Saputo règlent hors cour l'action en dommages de 12 M $ intentée par ce dernier en 2008 ; dans son édition du 8 décembre 2009 de La Presse «réitère que M. Saputo n'a pas fait l'objet d'une enquête formelle de la police italienne». Le 25 août 2012, La Presse rapporte que la société Jolina Capital de Saputo a réduit substantiellement sa participation dans l'entreprise de camionnage TransForce, propriétaire de la messagerie Canpar, après l'avoir sauvée et portée à des sommets boursiers.Fils de Giuseppe et de Maria Saputo.


  • Distinctions -


Officier de l'Ordre national du Québec-OONQ (2011).
Membre de l'Ordre du Canada-MOC (2012)
Membre de l'Académie des Grands Montréalais (2012)
En 2016, il est l'un des 9 milliardaires du Québec avec 3,98 milliards $).

Outils personels