Stevenson (Adonis)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Athlète (boxe, 168 livres), garde : fausse-patte (posture de garde inversée par rapport à celle d'un droitier) , 79 kg, 180 cm, né en 1977 (22 septembre 1977) à Carrefour, banlieue sud de Port-au-Prince, Haïti.

Arrive au Québec avec sa famille en 1982.
Entre novembre 1997 et septembre 1998, Stevenson alors âgé de 20 ans faisait partie d'un gang où il jouait le rôle de garde du corps du chef du petit gang composé de 4 gars. Leur activité consistait à recruter des jeunes femmes, à les amener vivre en appartement avec eux et à les impliquer dans leur agence d'escortes. Les membres du gang étaient souvent violents avec leurs femmes et prenaient tout leur argent. Une opération policière a mis un terme à cette exploitation en 1998, après qu'une des victimes eut réussi à s'enfuir et à prévenir les policiers.
En 2000, Stevenson est condamné à 4 ans de prison pour proxénétisme voies de fait et menace. Les femmes qui travaillaient pour lui avaient entre 17 et 25 ans.
Stevenson a repris la boxe après avoir passé 18 mois en prison.
Le 16 avril 2010, Stevenson perd un combat par KO aux mains de Darnell Boone
Le 18 février 2012, au Centre Bell, Stevenson (16 victoires dont 13 par KO et une défaite) défait Jesus Gonzales (27 victoires dont 14 par KO, et une défaite) de Phoenix, États-Unis, par KO à 1 min 39 sec du premier round, portant ainsi son dossier à 17 victoires dont 14 par KO et une défaite. Il est dès lors classé 8e sur la liste de la World Boxing Association-WBA, 15e sur la liste du World Boxing Council-WBC et 2e sur la liste de l'International Boxing Federation-IBF.
Le 20 avril 2012, au Centre Bell de Montréal, il bat l'Uruguayen Noe Gonzalez (28 victoires dont 20 par KO, 2 défaites) par KOT à 1 min 40 du 2e round portant ainsi son dossier à 18 victoires dont 15 par KO et une défaite.
Le 12 octobre 2012, au Centre Bell de Montréal, il bat Donovan George (23 victoires, 3 défaites, un match nul) par KOT au 12e round d'un combat éliminatoire lui permettant d'obtenir un combat de championnat de l'International Boxing Federation- IBF contre le détenteur du titre, Carl Froch (29 victoires, 2 défaites) ; cette victoire porte son dossier à 20 victoires dont 16 par KO et une défaite.
Le 22 mars 2013 au Centre Bell, Stevenson gagne son combat par KO à 2,43 min du 6e round contre Darnell Boone (19 victoires dont 8 par KO, 21 défaites, 3 nulles) et porte son dossier à 22 victoires dont 18 par KO, une défaite.
Le 8 juin 2013, au Centre Bell de Montréal, il défait Chad Dawson (31 victoires, 2 défaites dont 17 par KO) par KO à 1 min 16 sec du premier round et devient champion du monde (mi-lourd : 175 livres) de la WBC et son dossier est porté à 23 victoires, dont 18 par KO, et une défaite.
Le 22 septembre 2013, au Centre Bell de Montréal, devant 9 821 spectateurs, il défait l'ancien champion du monde Tavoris Cloud (24 victoires, dont 19 KO- 1 défaite) et son dossier est porté à 23 victoires, dont 19 par KO, et une défaite.
Le 30 novembre 2013, au Colisée Pepsi de Québec, il conserve son titre de champion des mi-lourd (175 livres) en battant le britannique Tony Bellew par KOT à 1 min 50 sec du 6e round et son dossier est porté à 24 victoires, dont 20 par KO, et une défaite.
En décembre 2013, le magazine Sports Illustrated le déclare boxeur de l'année.
Le 23 mai 2014, il défend victorieusement son titre contre Andrzej Fonfara par décision unanime des juges dans un combat de 12 rounds au Centre Bell de Montréal. Son dossier est alors porté à 25 victoires, dont 20 par KO, et une défaite.
Le 28 septembre 2014, il défend victorieusement son titre IBF contre Tavoris Cloud. Son dossier est alors porté à 26 victoires, dont 20 par KO, et une défaite.
Le 19 décembre 2014, il défend victorieusement son titre WBC contre Dmitri Sukhotskiy à 2 min 40 sec du 5e round au Colisée Pepsi de Québec. Sukhotskiy avait été au tapis 4 fois au cours des rounds précédents. Son dossier est alors porté à 25 victoires, dont 21 par KO, et une défaite.
Le 4 avril 2015, il défend victorieusement (12 rounds) son titre de champion mi-moyen contre l'Australien Sakio Bika par décision unanime des juges au Colisée Pepsi de Québec. Son dossier est alors porté à 27 victoires, dont 21 par KO, et une défaite.
Le 29 juillet 2016, il défend victorieusement son titre de Champion des mi-lourds de la WBC contre Thomas Williams par KO au 4e round d'un combat présenté à Québec.Son dossier est alors porté à 28 victoires, dont 21 par KO, et une défaite.
Le 3 juin 2017, il défend victorieusement son titre de Champion des mi-lourds de la WBC contre le PolonaisAndrzej Fonfara par KO à la 26e seconde du deuxième round. Son dossier est alors porté à 29 victoires, dont 21 par KO, et une défaite.
Le 19 mai 2018, il conserve son titre par décision majoritairement nulle des juges (114-114, 115-113, 114-114) aux mains du boxeur suédo-gambien Badou Jack.
Le 1er décembre 2018, Adonis Stevenson, 41 ans, perd par KO au 11e round aux mains de l'Ukrainien Olexcandr Gvozdyk, 31 ans, au Centre Vidéotron de Québec ; Ce n'est que lorsqu'il est sorti de sa douche que l'on a pu constater que Stevenson était très mal en point ; il a été conduit à l'hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec où il a été induit dans un coma artificiel pour permettre aux médecins de le traiter ; les médecins lui ont fait subir une trépanation pour résorber une importante hémorragie intracrânienne ; le promoteur Yvon Michel a annoncé que son boxeur était dans un état stable et sous sédation contenrôlée. Jusqu'à cette défaite, Stevenson était champion du monde chez les mi-lourds et avait défendu victorieusement son titre à 10 reprises entre avril 2011 et Mai 2018.
Le 21 décembre 2018, Le Journal de Montréal rapporte que l'état de Stevenson ne s'est pas encore amélioré et qu'il est toujours aux soins intensifs à l'hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec.
Le 23 décembre 2018, Le Journal de Montréal rapporte que , la veille, Stevenson était enfin sorti du coma.

Outils personels