Torre (Giuseppe)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Gangster.

Mafioso né en 1972.
Fait partie du clan Rizzuto et est un fidèle soldat de Francesco Arcadi.
En janvier 2005, La Gendarmerie royale du Canada-GRC saisit 28 kg de cocaïne à l'aéroport Trudeau de Montréal.
Arrêté en novembre 2006.
Le 26 mars 2009, dans le cours de l'Opération Colisée, il est condamné à 14 ans de prison pour gangstérisme et pour sa participation à l'importation de cocaïne via l'aéroport de Dorval, recel d'argent, falsification de déclarations fiscales de 2001 à 2005.
Sa maison d'une valeur de un million $ est saisie
Ancien employé d'un sous-traitant de l'aéroport, il était chargé de récupérer les livraisons de cocaïne en soudoyant une employée de la douane du Canada et des employés des compagnies qui faisaient le service des avions (Cara, Globe Ground, Air Canada).
En 2014, il est l'objet d'une procédure d'expulsion par l'Agence des services frontaliers qui invoque son lourd passé criminel. Torre a obtenu la résidence permanente mais pas la citoyenneté canadienne.
En avril 2014, la Commission nationale des libérations conditionnelles refuse de le remettre en semi-liberté.
En mai 2014, le fisc lui réclame 150 000 $ qu'il ne peut payer et il déclare faillite.
Le 21 octobre 2014, devant la Commission nationale des libérations conditionnelles, il admet avoir été membre du COTI (Crime organisé traditionnel italien). Il admet que lui et son complice Kahno ont ajouté, à l'insu de la mafia pour ne pas payer la taxe, 100 kg de cocaïne dans une cargaison de 218 kg saisie par la GRC en janvier 2005.
La Commission refuse encore de remettre Torre en semi-liberté.

Outils personels