Tsonnontouans, Senecas (nation amérindienne iroquoise)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Appartenaient à la famille linguistique iroquoienne. L'une des six tribus de la Confédération des Six-Nations (Ligue des Iroquois). Dans leur langue, leur nom s'épelait Djiionondowanen-a-ka, abrévié en Onotawa'ka signifiant «peuple de la grande colline». Occupaient la région la plus à l'ouest du territoire des Iroquois. Leur rôle symbolique était celui de «gardes de la Porte Occidentale de la cabane longue» ou «défenseur des frontières occidentales du territoire iroquois*». Leur population était la plus nombreuse de toutes les tribus de la Confédération des Six-Nations (Ligue des Iroquois). Peuple d'agriculteurs vivant de la culture du maïs, du haricot et des courges, de la chasse, de la pêche et de la cueillette des plantes sauvages. Après la Guerre d'indépendance américaine, ils réussirent à demeurer dans des réserves sur le territoire situé dans l'ouest de l'État de New York (USA). Voir Confédération iroquoise des Six-Nations.


Source -

Dictionnaire biographique du Canada 1000 à 1700 (Les Presses de l'Université Laval, 1966)

Outils personels